AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Solemn Krigaroff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solemn Krigaroff

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Solemn Krigaroff   Lun 24 Sep - 2:09

Nom : Krigaroff
Prénom : Solemn
Surnom : /

Age : 30 ans. ( entre chez les cadavaires à 14 ans.)
matière enseignée Sans doute le nouveau professeur de potions, ou, en cas de retour avant de Quay, il enseignera soit le duel, soit les soins et blessures magiques.
précision : ancien cadavaire et Metamorphomage raté.
depuis combien de temps travaillez vous ici : Il va commencer.
Camps : Indéfinissable, bien qu’il se définisse lui-même comme étant de la résistance.

Classe : Sang-mêlé.
Famille : Sa mère était une sorcier, une métamorphomage. Son père était également un sorcier, mais de sang-mêlé.
Particularité : Métamorphomage... raté.
Animal de compagnie :
Il n’a pas de hibou, il ne peut prendre que ceux de l’école pour l’instant. Il n’a donc pas d’animal, mais pourrait passer en prendre un chez Roban.
Forme du patronus : Une colombe

Sexualité : Bisexuel, mais plus nettement homosexuel.

*
**

Caractère : ( 8 lignes minimum) La froideur de Solemn est célèbre parmi tous ceux qui l’ont un jour rencontré. Il parle extrêmement peu, préférant le silence, les réponses monosyllabiques, et les hochements de tête aux grands discours. Son ton laisse rarement percevoir quelque émotion : plutôt neutre, sans intonation, il insulte quelqu’un comme il fera un compliment à un autre. En cours, sa voix grave et un peu rauque de ne jamais parler est juste envoûtante, sans prendre les intonations et les exclamations de certains enseignants. Il expose tout calmement, froidement, clairement. Concis et précis, mais bien peu bavard ! Derrière ce silence se cache quelqu’un qui peu paraître aussi froid que ses mots, plutôt associable, il ne semble aimer personne, ne pouvoir tolérer bien longtemps la présence de personne, ça doit venir de sa façon de se mettre à l’écart. Pourtant, il adore étudier les gens, il passerait des heures à les étudier en silence, se contentant d’un rictus ou d’un ricanement méprisant à leur paroles. Il semble très méprisant en effet, mais en réalité, il est surtout désabusé : il ne croit en rien : ni en le ministère, ni même dans les cadavaires fondamentalement, et pas même en Alix. Ce n’est même pas qu’il ne fait pas confiance aux gens, c’est qu’il n’a plus guère d’espoir, et semble se moquer de tout. Rien n’a d’importance capitale à ses yeux, et il vend volontiers ses services au plus offrant, non pas par manque de morale, mais tout simplement parce qu’il pense que cela n’y changera rien tout est perdu d’avance. Un grand optimiste, non ? Malgré tout, ce dernier aspect de sa personnalité tend à changer... Il a de plus en plus envie de « faire quelque chose de bien. » Car Solemn n’est pas une personne cruelle et insensible. Il s’est juste engagé sur une voix dont il ne peut revenir. Il en reste marqué. Même s’il se tient à l’écart, il aimerait, parfois, que l’on fasse un pas vers lui. Malheureusement, son attitude effraient les gens, son côté méprisant les ennuis, ses réflexions les agacent. Il ne sait pas se comporter avec eux, c’est tout. De nature assez jalouse et facilement honteux de sa vie et de ses échecs, il ne rejettent que plus violemment ceux qui, à ses yeux, sont des modèles de réussite. Il peut dans certains cas s’avérer être très agressif, mais c’est difficile, il faut toucher un sujet sensible. Il semble ne pas s’attacher facilement au gens, ou ne le montre pas. Pourtant, chaque personne qu’il observe finit par susciter son intérêt, même si, le plus souvent, il n’en éprouve que plus de haine envers les autres et envers lui-même. Les années d’enfermement ont en effet porté leur fruit : Solemn a du y perdre quelque peu la raison, et n’a trouvé une raison de vivre que dans sa haine envers lui, son nom et ses propres faiblesses.

Physique : ( 5 lignes minimum) Certains diraient qu’il est difficile de décrire un métamorphomage. Ce n’est pas le cas de Solemn. En effet, que ce soit son visage androgyne à la peau pâle, la forme légèrement en amande de ses yeux, ou ses cheveux d’un noir bleuté étrange, Solemn est incapable de les changer. Tout comme il ne saurait modifier sa haute taille, la forme de son nez, la marque sur sa main... En revanche, il est impossible de décrire la couleur de ses iris. La description la plus fidèle serait de dire qu’elles oscillent entre un rouge très sombre et le noir au repos, qu’elle se teintent de rouge lorsque la colère monte de façon incontrôlée, et qu’il attaque, qu’elle tourne au vert lorsqu’il espère, lorsqu’un bon sentiment l’anime, qu’elles peuvent être bleues quand la mélancolie le prend ou qu’il se concentre sur une tâche, même d’un bleu sombre, et qu’elles peuvent même se teinter de jaune en cas d’inquiétude ou lorsqu’il se fait menaçant, prédateur... Tout cela de façon plus ou moins vive, voir aléatoire, car parfois divers sentiments s’associent et une couleur prend le pas sur l’autre. Il peut aussi plus ou moins contrôler ce changement de couleur de yeux, ce qui ne lui sert à rien, si ce n’est à masquer ses sentiments. Pour le style vestimentaire, il préféra toujours le sombre, cuir ou pas, avec de lourdes bottes et surtout, toujours, des gants ou des mitaines. Quelques cicatrices témoignent de ses années de séquestration.

*
**


Histoire Sad 15 lignes minimum) Né d’une famille de sorciers de sang-mêlé, Solemn sembla très tôt hériter du don de sa maman : celui de pouvoir changer d’apparence à volonté. Hélas, ce don ne se transmet pas vraiment ainsi : le nouveau-né voyait déjà ses yeux changer de couleurs au gré de ses émotions, et cela ne changera pas en grandissant. La seule évolution serait qu’il pourrait mieux contrôler ces changements pour les masquer.

Il grandit dans un milieu à peu près équilibré, jusqu’à ses 8 ans. Là, il perdit père et mère, et fut élevé par un de ses oncles maternelles, un homme froid, cynique, et profondément orienté vers la magie noire. Solemn fut très tôt le mouton noir de sa famille, jusqu’à ce qu’il rentre en école de sorcellerie. En effet, ses talents pour la magie noir attirèrent le regard de son oncle, et sa sympathie. Solemn en sera si heureux qu’il suivra aveuglément l’homme. Lorsqu’il disparaîtra au cours d’une rixe, les cadavaires deviendront sa seule vraie famille. Il n’avait que 15 ans quand il fut contraint d’y rentrer. Il n’avait pour ainsi dire jamais rien connu d’autre. C’est donc tout naturellement qu’il accompli quelques petites missions sans importance pour le sans-nom. Oh, rien de très faramineux : aller chercher des produits de magie noire à la boutique, espionner discrètement certaines personnes qui, comme par magie, se retrouvaient assassinée peut de temps après, ou encore, servir de messager bien plus fiable que les hiboux, car capable de détruire son message en cas d’interception.

Et Solemn faisait tout cela sans se poser de questions. Excellent en potions, véritable petit maître dans ce domaine, surtout dans l’art des poisons, il préparait toute sorte de mixture pour les cadavaires. Jusqu’à ce que son talent en potions et sa renommée ne parvienne aux oreilles des plus grands spécialistes. Le petit prodige n’avait plus rien à prouver dans ce domaine, dépassant largement par ses compétences celles de ses camarades de deux ans leur aîné…

Mais Solemn, c’était aussi quelqu’un d’intelligent. Quelqu’un qui finissait par se demander si c’était vraiment une coïncidence, ces disparitions, chez ceux qu’il espionnait chez les cadavaires. Si les moldus étaient vraiment si méprisables, tout comme les sang-mêlés qui faisaient soit disant honte à leur race… mais lui-même, n’était-il pas sang mêlé ? Il ne croyait guère en tout cela. Il suivait les cadavaires car il avait été élevé par eux, ou par les futurs membres, en grande partie. Il n’approuvait pas tout. En fait, il avait toujours cru s’en moquer. Mais ce n’était pas vrai. L’âge d’or des cadavaires approcha, semant trouble et disparition… Et cela l’affectait de plus en plus. Ce n’était plus l’amour qui le retenait auprès d’eux, mais la peur…

Il n’avait que 15 ans… il était jeune, alors. Pourtant, il choisit son camps, grâce à Alix Hengarius, grand spécialité renommé des potions, qu’il avait rencontré dans le cadre de son art, lors d’un examen… Il hésita, et choisit de rejoindre l’ordre. Mais trop tard. C’était juste avant la chute du mage noir, trop avant.

Et l’affolement qui régnait dans la bataille fut l’objet d’une terrible trahison. L’un des membres de l’ordre de l’époque le trahi. Alors on le piégea. On lui offrit le choix : se faire marquer, ou périr. Bien évidemment, la réponse fusa sans aucun doute : solemn ne croyait plus en tout cela. Il refusa.

L’instant fut douloureux. On apposa sur sa main, à un endroit bien visible, le sceau du maître. Une honte, pour li…

« Tu espérerais ainsi avoir une vie normale, n’est-ce pas ? »

Cette marque, ça signifiait azkaban. C’était le sans-nom lui-même qui l’apposait, et il ne l’apposait que sur ses fidèles. Solemn en fut horrifié. Il ne voulait pas, mais il était trop tard. Il serait l’un des plus jeunes marqués, mais sa marque serait une malédiction. La chute survint. Dans la bataille, il ne sea pas exécuté, mais sauvé de justesse. Séquestré par un de ceux qui l’avaient enlevé et qui avait réussi à fuir, croyant désespérément au retour du sans-nom… et se vantant de posséder un des actants de la chute de son maître, qu’il lui remettrait dès son retour. Solemn ne verra plus alors la lumière…

Enfermé dans une sombre pièce, il n’avait plus ni loisir, ni rien. Alors, pour ne pas sombrer dans la folie, il passa tout le temps de son appartement à se rappeler, à apprendre par cœur chaque ingrédient de chaque potion qu’il avait fait, à en apprendre de nouvelles par le biais de ses connaissances, à en inventer d’autres…

Mais sa vie bascula il y a peu, avec le retour du sans-nom. Il fut changé de place. Et il était terrorisé… et prêt à suivre le sans-nom, par peur. D’ailleurs, dès les premiers instants, il supplia son maître, implora son pardon, et le servit. Etait-ce à cause du manque de fidèles pour l’instant ? Le sans-nom lui redonna sa chance… et il lui livra plusieurs personnes, le servit plus fidèlement que jamais… Mais toujours séquestré, toujours suveillé… Jusqu’à il y a un an à peu près, lorsque, prit de honte et de remord, il retrouva son courage et tenta de regagner Oniris, en vain. Pas physiquement, mais mentalement. Il ne l’aurait jamais fait. Il avait bien trop peur du sans-nom. Mais il l’avait imaginé, voulu, désiré. Et le légilimens qu’était son maître l’avait senti. Le « traître » fut enfermé, battu, torturé pour avoir eut cette pensée, exemple donné à chacun, renforçant le mythe de la cruauté. En général, c’était sa marque qui servait à réunir les cadavaires, ultime humiliation, sauf lorsqu’il était trop faible pour le faire…

Il est encore emprisonné. Mais le maître prévoit quelque chose pour lui ; On dit qu’il est allé le voir… personne ne sait rien du contact conclu ou pas, des sorts jetés ou non, de l’état physique et moral de solemn…


*
**

Autres : porte toujours des mitaines pour cacher sa marque, métamorphomage raté. Excellent maître des potions, habilité à enseigner car il a eu ce rang dès son enfance, ses 15 ans… c’st un vrai surdoué dans ce domaine, d’où l’intérêt du maître pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkan Fanorkee
Auror, professeur d'histoire de la magie
avatar

Nombre de messages : 364
sang pur, moldu, sang mêlé ou cracmol : orphelin, par conséquent, pas de réponse
race : humain
Métier: : euh... Professeur ? ah oui Auror aussi... peut être
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Solemn Krigaroff   Lun 24 Sep - 14:20

bienvenue futur collègue !!!
Hoho Embarassed ca fait très étrange de dire cela Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruth Breathnach
Deuxième année, Dorasol, préfète et loup-garou
Deuxième année, Dorasol, préfète et loup-garou
avatar

Nombre de messages : 312
sang pur, moldu, sang mêlé ou cracmol : Sang-mêlé
race : Bisclaverette
Métier: : Commis au magasin d'objets de magie noire
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Solemn Krigaroff   Lun 24 Sep - 14:29

Eh! Mon pote-aux-mitaines!

Bienvenue! ^O^
(Même si je le sens mal, ton perso… Il va nous faire des tonnes d'enfants dans le dos, à tous les coups.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solemn Krigaroff   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solemn Krigaroff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OUR SOLEMN HOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oniris :: Les registres :: Les fiches personnages :: Pour les nouveaux inscrits!-
Sauter vers: